Dr. John Andrew Morrow

Home » Uncategorized » Trump vise les plus grandes victimes d’un ordre économique et politique diabolique

Trump vise les plus grandes victimes d’un ordre économique et politique diabolique

Follow me on Twitter

Follow Dr. John Andrew Morrow on WordPress.com

Blog Stats

  • 32,086 visitors
10:28 – August 10, 2016
Code de l’info: 3460605
La campagne électorale bat son plein aux Etats-Unis et les candidats républicain et démocrate essaient d’utiliser toutes les cartes à leur profit. Donald Trump, candidat républicain aux présidentielles cherchent de profiter de la vague d’islamophobie pour se consacrer plus de vote. Nous avons interviewé un musulman, le docteur John Andrew Morrow, pour savoir plus sur le processus de cette campagne, la place des musulmans dans ces élections et les réels motifs des candidats.
Pourquoi Trump a fait de l’interdiction de l’émigration des musulmans aux Etats-Unis, le cheval de bataille de sa campagne électorale?
Donald Trump n’est pas un idéologue; c’est un populiste et un opportuniste. Comme tous les fascistes, il cherche un bouc émissaire : que ça soit les juifs pour les nazis, les gauchistes pour les dictateurs d’extrême droite de l’Amérique Latine ou, dans le cas de Trump, les musulmans et les minorités. L’islamophobie, la xénophobie, le racisme et le sexisme mettent le vent dans les ailes de Trump. Il cultive la peur et exploite l’insécurité des gens. Cela ne veut pas dire que les gens qui soutiennent Trump n’ont pas de plaintes légitimes : ils en ont énormément.
Les blancs conservateurs et chrétiens représentent la moitié du pays et ils sont en voie de disparition. Les capitalistes ont exporté leurs emplois à l’étranger. Les anglo-américains  chôment tandis que le pays laisse ses portes grandes ouvertes à l’immigration clandestine. Dans un pays qui prétend de protéger la liberté religieuse, l’État leur impose un laïcisme immoral à la force. Au lieu de défendre les intérêts des américains, le gouvernement est au service des globalistes. Les partisans de Trump sont furieux et ils ont raison de l’être.
Trump vise les plus grandes victimes d'un ordre économique et politique diabolique
Le problème c’est que Trump n’attaque pas la source de leurs problèmes, le système sauvage du capitalisme. Au contraire, il vise les plus grandes victimes de cet ordre économique et politique diabolique ; c’est-à-dire, les noirs, les hispaniques, les autochtones, les musulmans, et les immigrés. Au lieu de faire appel au bien, c’est-à-dire, à la tolérance, la compassion, la solidarité sociale et l’unité nationale, il fait appel au mal, à l’intolérance, l’insensibilité, l’insularité et la désunion. Si Trump propose d’interdire l’entrée des musulmans aux États-Unis, c’est parce qu’il sait très bien que cela va lui gagner des votes.
Pour les américains de souche européenne et populaire, Trump est le Messie : c’est leur dernier espoir. Mais Trump n’est pas le Christ ; au contraire, c’est un véritable anti-Christ. C’est un milliardaire hédoniste, matérialiste et égoïste. Il est plus proche des globalistes que des gens simples. Il n’a jamais fait quoi que ce soit pour aider les fermiers, les ouvriers, les marginalisés et les exploités. Il vit comme un maharaja dans l’excès et la débauche tandis qu’il prétend être un homme du peuple. S’il est vraiment sincère, qu’il commence par utiliser sa fortune obscène pour aider les américains.
La rage qui règne aux États-Unis est présente autant à la gauche qu’à la droite. Bernie Sanders, autant que Donald Trump, représente le mécontentement des américains. Leur système ne fonctionne plus ; il ne fonctionne pas. Les gens ont marre des politiciens hypocrites et menteurs qui n’ont aucune loyauté et aucune éthique et qui servent des intérêts étrangers. Au lieu de se rencontrer au milieu, les américains sont polarisés, entre droite et gauche, et entre croyants et laïques. C’est une situation extrêmement précaire et dangereuse.
Les sociologues parlent depuis longtemps de la guerre culturelle. Ceux qui étudient la science politique ont raison à craindre. Ils savent très bien que cette guerre culturelle peut se transformer en guerre civile. Le pays est saupoudré de poudre à canon et les gens sont armés jusqu’aux dents. Il ne faut que jeter une allumette et les États-Unis vont ressembler à la Syrie et à l’Iraq. D’un côté nous trouverons les miliciens protestants blancs tandis que de l’autre côté nous trouverons les blancs laïques et libéraux, les latino-américains, les africains américains, les autochtones, les juifs, les musulmans, les immigrés et toutes les autres minorités. Il s’agit d’un réel danger.
Est ce que les positions anti-islamiques de Trump visent à renforcer sa place au niveau social?
Que ça soit Francisco Franco en Espagne, Benito Mussolini en Italie ou Adolf Hitler en Allemagne, les fascistes ont prétendu être les amis, les alliés, et les défenseurs des musulmans pour pouvoir compter sur leur soutien. C’est ce qui les convenait à l’époque. Si Trump avait besoin du soutien des arabes ou des musulmans, il se présenterait comme leur meilleur ami au monde. A l’instant, la haine envers les musulmans est énorme. Trump exploite l’islamophobie pour des avantages politiques. En même temps, il aide à normaliser l’expression de sentiments anti-islamiques. Le racisme représente la fondation même de la culture américaine. Il s’agit d’un pays basé sur le génocide, l’extermination des peuples autochtones et l’esclavage des noirs. Même si les américains se sont civilisés jusqu’à un certain point depuis les dernières décennies, l’intolérance a continué à circuler sous la surface et, grâce à Trump, cette lave de haine a maintenant fait surface. Ce que grande part des américains ressentaient, mais ne disaient pas, s’exprime désormais ouvertement. La culture occidentale est en train de faire un pas arrière. Au lieu d’évoluer, elle est en train de dégénérer, tant en Amérique qu’en Europe. C’est un tournant culturel honteux et cataclysmique. C’est comme si on était en Europe dans les années trente à l’aube de la montée du fascisme.
Dans quelle mesure cette proposition (interdiction de l’émigration musulmane), est liée au terrorisme et dans quelle mesure à la religion?
Donald Trump n’est pas un croyant. Ce n’est pas un homme religieux. Ce n’est pas un homme pieux. Ce n’est pas un homme qui craint Dieu. C’est un laïque égocentrique et un matérialiste. En autres mots, sa proposition d’interdire l’émigration musulmane n’est pas motivée par des sentiments religieux personnels. Il ne fait que répéter la propagande des chrétiens sionistes américains qui prétendent que l’Islam est une idéologie politique violente et haineuse. S’ils remplaçaient le mot « Islam » par salafisme, wahhabisme, ou takfirisme, nous serions entièrement d’accord avec eux. L’erreur grossière et intentionnelle est d’associer l’Islam, une religion noble et juste, avec le takfirisme, un culte diabolique ignoble et injuste.
Il ne faut pas être gêné de le dire : le takfirisme est le satanisme. Les terroristes sont les partisans de Satan. Le fait qu’ils traitent le diable comme Dieu et Dieu comme le diable ne fait pas de Dieu le diable. Ils peuvent invoquer « Allah » comme ils veulent : nous savons très bien qu’ils invoquent Iblis. Les takfiristes, les kharijites, et les nawasib sont des païens qui prétendent être musulmans. Leurs prédécesseurs ont comploté pour saisir le pouvoir du Califat et de l’Imamat pour détruire l’Islam de l’intérieur. Nous les connaissons clairement par leur comportement qui viole toutes les normes, les valeurs, et les lois de l’Islam authentique et prophétique. Comme les païens d’antant, comme les polythéistes du temps du Prophète (psl) , ils torturent, mutilent, violent, et immolent leurs victimes en sacrifice aux forces du mal.
Ce sont ces même takfiristes qui ont été utilisé par les anglais pour détruire l’Empire Ottoman. Ce sont ces mêmes terroristes « islamistes » que les puissances occidentales ont employé pour des fins géopolitiques pendant la première et deuxième guerre mondiales. Ce sont ces mêmes fondamentalistes que les Américains ont déployés en Afghanistan pour combattre l’Union Soviétique. Ce sont ces mêmes psychopathes intégristes que les États-Unis, l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie ont déchainé en Iraq et en Syrie pour détruire et affaiblir le monde musulman pour l’empêcher de se joindre au bloc constitué par l’Iran, la Russie et la Chine.
Les globalistes sont terrifiés de l’Islam. Ils savent très bien que l’Islam mettra fin aux exploiteurs et aux oppresseurs. Ils savent très bien que l’Islam mettra fin aux trafiquants d’armes, de stupéfiants, de femmes, d’enfants, et d’organes. Ils veulent à tout prix souiller l’image de l’Islam et démoniser les musulmans. Nous devons donc redoubler nos efforts pour promouvoir l’Islam traditionnel et spirituel ; un Islam tolérant, inclusif et pluraliste qui est dévoué à la justice socio-économique et politique. En bref, les gens qui dénoncent « l’islamisme radical » sont les mêmes gens qui le fabrique, le contrôle, l’entraine, l’arme et le déploie. Il faut informer les gens au sujet de cette réalité troublante avec des faits bien fondés. Les takfiristes constituent une cinquième colonne au sein même de l’Islam. Ils sont comme des magots à l’intérieur d’un organisme. Ils sont comme des termites qui rongent la fondation même de notre foi.
Les musulmans américains ont lancé différentes campagnes contre la vague d’islamophobie suscitée par les propos de Trump, y compris “un million de vote contre Trump”. Est ce que ces mouvements peuvent changer le résultat des élections?
Non, pas du tout. Les musulmans ne représentent qu’un minuscule pourcentage de la population des États-Unis. Ils ne peuvent nullement changer les résultats des élections présidentielles. Les juifs, par contre, qui représentent le même pourcentage de la population peuvent influencer les résultats des élections, parce qu’ils sont unis et bien organisés. Parce qu’ils utilisent leur argent pour mettre pression sur les politiciens et le gouvernement. Les musulmans doivent prendre les juifs comme exemple. Il y a plus de chance que les juifs vont aider à changer les résultats des élections. Les juifs américains ne veulent pas revivre le cauchemar des nazis. Ils voient en Trump un nouvel Hitler en potence. Les efforts des musulmans américains sont importants. Ils s’organisent. Le problème c’est qu’ils auraient dû le faire il y a des décennies ou il y a un siècle. Ce que certains musulmans font maintenant est trop peu et peut-être même trop tard. La culture a tourné contre nous. Nous sommes tous responsables pour notre faillite. Si Dieu ne vient pas à notre rescousse, nous allons tous payer le prix de notre manque d’action. Ou Trump va se détruire lui-même ou il va être détruit par certain secteurs. C’est un homme instable. Au fait, certains psychologues affirment que Trump est un psychopathe narcissiste. Pouvons-nous permettre une telle personne d’avoir accès aux codes des bombes nucléaire ? Si Trump vient proche de prendre de pouvoir, je peux facilement imaginer un coup d’état militaire et des mesures de guerre pour canceller les résultats des élections.
Trump vise les plus grandes victimes d'un ordre économique et politique diabolique
Expliquez un peu la position de Trump en soutien à Israël. Il semble qu’il n’ait pris jusqu’à présent de position en soutien à Israël. Quel impact va laisser l’élection de Trump sur les relations avec Israël?
Trump, comme nous en avons l’habitude, est plein de contradictions. Un jour il se vente qu’il est si riche que les juifs du lobby israélien ne peuvent pas l’acheter. Le lendemain il chante les louages de l’État d’Israël et il flatte les sionistes. Qui est le vrai Trump ? Un imbécile et un vulgaire ? Un politicien astucieux ? Un allié et ami d’Hillary Clinton qui mène une campagne de fausse banniѐre pour détruire le parti républicain et assurer la victoire du parti démocrate ? Un mégalomane et un démagogue ? Comme ont dit en arabe, Allah ‘alam, Dieu sait mieux. Ce qui est certain c’est que Trump n’est pas digne d’être l’homme le plus puissant du monde. Que Dieu nous en garde. En ce qui concerne Clinton, Hillary n’est point meilleure que Trump. Les deux sont des gens détestables et sans scrupules. L’un pour être trop franc ; l’autre pour être trop menteuse. Choisir entre Trump et Clinton c’est comme choisir entre Sodome et Gomorrhe. Ils représentent deux têtes de la même bête. Dans ce cas-là, il semble qu’une chose est certaine : que ce soit Trump, qui est imprévisible, ou que ce soit Clinton, qui représente la continuation du statu quo, le soutien des États-Unis pour Israël est assuré.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: